top of page

educati  n nati  nale

o

o

texte François Hien mise en scène François Hien accompagné de Sigolène Pétey dramaturgie Sabine Collardey assitanat à la mise en scène Ophélie Ségala interprétation Anne de Boissy, Gilles Chabrier, Sabine Collardey, Clémentine Desgranges, Kathleen Dol, Géraldine Favre, Yann Lheureux, Lauryne Lopes de Pina / en alternance avec Ophélie Ségala, Martin Sève, Léa Sigismondi régie générale et création lumière Benoit Brégeault régie générale et lumière en tournée Maxime Rousseau création costumes Sigolène Pétey coordination Mathieu Flamens administration production diffusion Nicolas Ligeon production diffusion Pauline Favaloro, Antoine Deloche

production Ballet Cosmique coproduction Théâtre National Populaire, Villeurbanne - Théâtre de Bourg-en-Bresse - scène nationale - Théâtre de Villefranche - scène conventionnée - FACM - PIVO - Scène conventionnée avec l'aide de La Région Auvergne Rhône Alpes - le Fond de dotation La Passerelle

 

L’Harmonie Communale est conventionnée par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes pour les années 2023 et 2024 pour l’ensemble de ses activités

Le lycée Jean Zay, dans la ville imaginaire de Virieux-en-Vezon, en banlieue de Lyon.

Dans la salle des profs c’est l’ébullition. Une réforme du statut des AESH – ces travailleuses qui accompagnent en classe les élèves en situation de handicap – prive d’aide de nombreux élèves. Bien des cours en sont déstabilisés.
Et puis l’approche des choix d’orientation perturbe l’enseignement. Les élèves ne savent pas se repérer, ne comprennent pas la raison des refus qu’ils essuient, reprochent aux profs les notes qu’ils reçoivent et qui leur valent des dossiers moins attirants.
Nous suivons la vie de ce lycée, en nous attachant à toutes les catégories de travailleurs – enseignants, surveillants, CPE, personnels de direction, de nettoyage... – mais aussi à une classe en particulier.


La situation se tend. Un événement déclenche la colère collective. Dès lors, la décision est prise : c’est la grève.

Éducation Nationale raconte l’histoire d’une lutte collective et chronique la vie d’un établissement scolaire en pleine mutation. Des trajectoires individuelles particulièrement saillantes émailleront un récit d’ensemble où se donnera à voir la confrontation des diverses visions de l’éducation de ces travailleur.euse.s, et plus largement l’affrontement de deux projets de société, dont l’Éducation Nationale est le terrain de lutte privilégié. La pièce sera écrite et créée à la faveur d’un processus de travail impliquant une forte présence en établissements scolaires et impliquant de nombreux élèves. Dans le spectacle achevé, chaque soir une classe de lycée participera au spectacle, suivant un protocole bien précis testé avec des classes sur la saison 22-23.
Education-nationale_Banniere.jpg

> TOURNÉE A VENIR

> du 09 au 19 janvier 24 - Théâtre National Populaire (9 représentations)
> le 1er
et le 02 février 24 - le Vellein - scènes de la CAPI
> le 09 février 24 - Théâtre du Parc d’Andrézieux-Bouthéon
> le 15 février 24 - 5C de Vaulx-en-Velin
> les 6 et 7 mars 24 - Théâtre de Villefranche (2 représentations)
> les 14 et 15 mars - Théâtre Théo Argence de Saint Priest (2 représentations)

Ancre 1

> UNE CLASSE DE LYCÉE NOUVELLE PAR REPRÉSENTATION

Nous avons imaginé un protocole de travail simple afin de préparer ces classes à la représentation qu’elles vivront et leur faire traverser un peu de nos questionnements de fond.


En début de saison, une journée de travail sera proposée sur base du volontariat aux équipes des relations publiques des théâtres qui nous accueillent, et aux professeurs référents des classes qui joueront avec nous : Expliquer le projet, transmettre des outils et supports pédagogiques, faire relais entre toutes ces équipes mais aussi faire passer les professeurs par l’expérience que nous proposerons à leurs élèves...


Puis, pour chaque classe, l’expérience se déroulera selon les étapes suivantes :
 

> En début d’année scolaire, une intervention en classe du/de la responsable RP du théâtre accueillant, afin d’expliquer aux élèves le projet et l’organisation.
> Entre deux semaines et deux mois avant la représentation, deux ateliers d’au moins deux heures avec la classe, donné par un.e des interprètes au plateau. Nous y proposerons des exercices de fond aux élèves, permettant de les impliquer dans nos réflexions.
> La journée du spectacle : les élèves arrivent en début d’après midi au théâtre, pour un grand moment d’improvisation et d’exercices. Les élèves installent leur classe sur le plateau, l’apprivoisent.
> En aval, une visite d’un.e des interprètes de la pièce à la classe, afin d’échanger sur la représentation vécue ensemble et qui, pour l’équipe comme pour la classe, aura été unique. Une captation en plan fixe depuis la régie sera réalisée pour chaque représentation et donnée à la classe lors de cette ultime visite bilan.


Ces différentes étapes sont indispensables à chaque représentation et font partie du prix de cession du spectacle. Il est cependant permis d’imaginer, pour certaines classes ou certains établissements, des modalités d’intervention plus ambitieuses.


Si il y a deux représentations, nous jouerons avec la même classe pour approfondir le travail.

Ancre 3
bottom of page