LA   RÈCHE:
mécanique d'un conflit

C

Auteur  François Hien  Mise en scène Collective Interprétation David Achour, Estelle Clément-Bealem, Clémentine Beth, Kadiatou Camara, Imane Djelalil, Saffiya Laabab, Katayoon Latif, Flora Souchier, Emilie Waiche, Amélie Zekri Création en compagnie de Maudie Cosset-Chéneau, Clémentine Desgranges, Arthur Fourcade Régie Lumière Benoit Brégeault Costumes Sigolène Pétey Administration / Production / Diffusion Nicolas Ligeon Production / Diffusion Pauline Favaloro

 

Marie Evreux coordonnera les relations avec les structures sociales partenaires du projet et assurera un suivi sensible des interprètes.

Production Ballet Cosmique  Aide à la production DRAC - Auvergne Rhône Alpes, Région Auvergne Rhône Alpes
Coproduction
Le Théâtre National Populaire (Villeurbanne), L’Azimut – Antony/Châtenay-Malabry, Pôle National Cirque en Ile-de-France en partenariat avec le GEIQ Théâtre/Compagnonnage

L'Harmonie Communale est conventionnée par la DRAC Auvergne Rhône Alpes sur 2023 et 2024

Puits-Hamelin, quartier dit « difficile » sur les hauteurs d'une grande ville. Après une absence de cinq ans pour congé parental, Yasmina revient à la crèche Bicarelle, dont elle est directrice adjointe. Elle porte un voile islamique très couvrant qu'elle refuse de retirer à l'intérieur de l'établissement, à l'encontre du règlement de la crèche. La directrice, Fransisca, la congédie. S'estimant victime de discrimination, Yasmina porte plainte. C'est le début d'un conflit qui va prendre à partie tous les habitants du quartier. La Crèche - Mécanique d'un conflit raconte l'histoire des habitants de Puits-Hamelin, enfermés dans des représentations négatives, travaillés par la tentation de s'y conformer, et qui tentent malgré tout de renouer le dialogue.

En 2023, la compagnie L’Harmonie Communale recréera son premier spectacle, originellement créé en 2017, avec une nouvelle distribution, un texte retravaillé et une mise en scène enrichie : La Crèche – mécanique d’un conflit se veut à la fois une recréation et un projet tout nouveau, adapté aux évolutions du débat en France, et tirant parti de ce que notre théâtre est devenu entretemps.


Librement adapté de l’affaire Baby-Loup, sur laquelle j’ai également écrit un essai paru en 2017, La Crèche raconte le conflit opposant la directrice d’une crèche associative et une employée refusant de retirer son voile islamique. Cette histoire génère progressivement une opposition de fond qui prend à partie tou.te.s les habitant.e.s d’un quartier et les employées de la crèche. La pièce ne porte pas tant sur les thèmes de l’islamophobie, de la discrimination ou de la laïcité – thèmes que d’autres que moi pourraient traiter avec bien plus de légitimité ; notre pièce se veut une mise à nu des mécaniques du conflit dans une société du débat qui fait feu de tout bois. Une pièce-arène, où les points de vue se déploient.


La première version du texte montrait l’évolution du conflit au niveau de la société même. Pour cette re-création – et alors qu’entre temps notre théâtre a enrichi son goût pour le débat d’une dimension romanesque très marquée – je veux mettre l’accent sur les travailleuses de la crèche. L’histoire et la structure seront les mêmes ; mais cette histoire, c’est à ces travailleuses qu’elle arrive. Pour cette réécriture, nous réunissons une équipe d’interprètes concerné.e.s à divers titres par les questions que nous abordons. La réécriture se fera en collaboration avec elles et eux.

François Hien

bio.jpg
 

> AUTOUR DE LA PIÈCE

En parallèle à la pièce, François Hien a écrit un essai à propos de la même affaire, Retour à Baby-Loup, Contribution à une désescalade, sorti en septembre 2017 aux Éditions PETRA.

DSC_0276.JPG
 

Diplômé en 2005 de l’INSAS, une école belge de cinéma et de théâtre, j’ai été documentariste pendant une dizaine d’année. En 2016, c’est avec ma casquette de réalisateur que je m’intéresse à une histoire très médiatisée : l’affaire Baby-Loup.
Au départ, il n’y avait qu’un conflit entre deux femmes, les arguments religieux ayant tout du prétexte. Rapidement, des idéologues des deux bords avaient tenu à faire de cette affaire un symbole ; leurs commentaires avaient peu à peu généré une logique de camp, à laquelle il devenait difficile d’échapper. En reconstituant les étapes de la crispation réciproque entre les deux tendances, je me rendais compte que chaque camp avait fini par ressembler au portrait caricatural que son adversaire avait d’abord dressé de lui.
J’ambitionnais de tirer un documentaire de cette histoire. Comme je le fais d’habitude, j’ai commencé à mener mon enquête de terrain, solitairement, rencontrant tous les protagonistes de l’affaire et m’imprégnant de l’atmosphère de Chanteloup. Cependant, assez vite, je me suis rendu compte que ce documentaire serait difficile à tourner : échaudés par la couverture médiatique massive, les habitants voulaient bien me parler de ce qui s’était passé, mais pas témoigner devant ma caméra. Par ailleurs, il me semblait que ce que je voulais raconter, la nature de ce « piège sans auteur » où tout le monde était tombé, exigeait un récit au présent, qui reconstitue les rouages de l’histoire, et non pas un documentaire au passé. Ainsi montait en moi une envie d’écriture et de fiction.
C ’est sur l’impulsion de Nicolas Ligeon – avec qui j’allais créer quelque temps plus
tard la compagnie L’Harmonie Communale – que j’ai décidé d’écouter une envie ancienne et jamais réalisée, et faire de cette histoire une pièce de théâtre. Je propose alors à quelques comédiens de ma connaissance de participer à des ateliers en dehors de tout cadre de production. Désireux de relocaliser l’histoire ailleurs que dans son contexte d’origine, j’ai eu l’idée de la faire se dérouler à Saint-Etienne, en particulier dans le quartier de Montreynaud.
En y faisant des repérages, j’ai rencontré une compagnie qui y travaillait, le Collectif X, et avec qui nous déciderions, l’année suivante, de créer une première version de
La Crèche lors d’un labo d’été.

François Hien

Auteur  François Hien  Mise en scène collective d'après une mise en scène d'Arthur Fourcade Interprétation Farés Bounoua, Estelle Clément-Bealem, Maud Cosset-Chéneau, Raphaël Defour, Clémentine Desgranges, Kathleen Dol, Arthur Fourcade, François Hien, Maud Lefebvre, Yann Lheureux, Lucile Paysant Régie Lumière Charles Boinot Création musicale Julien Nini Administrateur de production / diffusion Nicolas Ligeon.

Production Ballet Cosmique

Centre Culturel Communal Charlie Chaplin – Vaulx-en-Velin (69) - Théâtre Jean Vilar - Bourgoin-Jallieu (38) – Théâtre Jean Marais – Saint-Fons (69) – La Mouche – Saint-Genis-Laval (69) – Théâtre de l'Élysée – Lyon (69)

" le spectacle apporte aussi la preuve d’une grande maturité et de l’engagement sans faille d’une équipe. Pas une faute de goût, pas une baisse de rythme, deux heures d’une démonstration aussi implacable que théâtrale. "

Trina Mounier - Les 3 coups